Marriage requirements

Documents requis pour un mariage civil

Citoyens des pays membres de la convention de Munich de 1990 : Allemagne, Autriche, Espagne, Italie, Luxembourg, Moldavie, Pays-Bas (Antilles néerlandaises, Aruba), Portugal, Suisse et Turquie.

  • Certificat international de non-empêchement de mariage délivré par le Registre de l’état civil du pays des futurs époux.
  • Certificat international de naissance.
  • Photocopies des pièces d’identité des futurs époux et de deux témoins.

Citoyens de l’Afrique, de l’Asie, de l’Australie, du Canada, du Danemark, de la France, de l’Amérique latine, du Royaume-Uni, des États-Unis d’Amérique, etc.

  • Certificat de naissance des futurs époux.
  • «Nulla Osta» (certificat de non-empêchement) délivré par l’ambassade du pays des futurs époux.
  • Photocopies des pièces d’identité des futurs époux et de deux témoins.
  • Les citoyens de certains pays comme l’Australie et les États-Unis d’Amérique doivent présenter un acte notarié (Atto Notorio) délivré par l’ambassade d’Italie dans leur propre pays. À défaut de cet acte notarié, il y aura lieu de présenter une déclaration complexe devant un tribunal civil italien.

Citoyens du Canada

  • «Nulla Osta » (certificat de non-empêchement) délivré par l’ambassade du Canada à Rome.
  • Passeport canadien valide.
  • Preuve de citoyenneté canadienne (certificat de naissance canadien ou certificat de citoyenneté canadienne) (pour les personnes nées au Québec : seuls les certificats de naissance délivrés par le directeur de l’état civil de la province de Québec à partir du 1er janvier 1994 sont acceptés).
  • Document délivré par un fonctionnaire compétent de l’état civil au Canada, attestant qu’aucune licence de mariage ne paraît au dossier (si disponible).
  • Les coordonnées complètes du futur époux/de la future épouse (nom, prénom, date et lieu de naissance, lieu de résidence, nom du père et nom de jeune fille de la mère).
  • Un jugement irrévocable de divorce ou un certificat de décès de l’époux/de l’épouse précédent/e (si divorcé/e ou veuf/veuve).
  • La déclaration de l’ambassade ou du consulat général doit être présentée à l’autorité compétente, soit la « Prefettura Ufficio Legalizzazioni». Il y a dispense des bans si aucun des deux futurs époux n’est Italien ou ne réside en Italie.

Citoyens des États-Unis d’Amérique

  • Certificats de naissance des futurs époux.
  • Avant l’arrivée en Italie : Les futurs époux doivent se procurer un acte notarié (Atto Notorio), délivré dans leur pays par l’ambassade d’Italie. À défaut de cet acte notarié, il y aura lieu de présenter une déclaration complexe devant un tribunal civil italien. Le cas échéant, les futurs époux et les deux témoins, ainsi qu’un interprète, doivent démontrer leur récente entrée en Italie, par exemple au moyen d’un billet d’avion, d’un visa ou d’un permis de séjour.
  • «Nulla Osta» ou déclaration des futurs époux signée en présence du consul du consulat de leur pays en Italie et légalisée au moyen de l’apostille de la préfecture de Rome. Cette apostille n’est pas nécessaire s’il s’agit d’un mariage religieux célébré à la Cité du Vatican.
  • Photocopie du passeport américain (ou carte d’identité des Forces armées américaines) des futurs époux et de deux témoins.

Documents requis pour un mariage religieux

Vous pouvez vous marier dans n’importe quelle église d’Italie; nos services religieux peuvent être célébrés dans votre langue maternelle par des prêtres et des ministres du culte de toutes les nationalités.

Église catholique romaine

  • Votre paroisse doit envoyer à Rome une lettre d’autorisation de mariage, accompagnée des documents suivants :
  • Extraits de baptême et de confirmation, de même que tous les documents requis pour un mariage civil :
    • Certificat international d’état matrimonial (célibataire)
    • Certificat international de naissance
    • Photocopies des pièces d’identité des futurs époux et de deux témoins
  • Le cas échéant, une « Nulla Osta » ou un certificat de non-empêchement, délivré par votre consulat en Italie et un acte notarié délivré par l’ambassage d’Italie de votre propre pays. À défaut de cet acte notarié, il y aura lieu de présenter une déclaration complexe devant un tribunal civil italien.

À l’issue de la célébration du mariage, les époux signent un certificat de mariage catholique à l’église même où a eu lieu la cérémonie; ce certificat est ensuite transmis au Registraire des naissances, mariages et décès, qui délivrera quelques mois plus tard un certificat international de mariage.

Les mariages peuvent également être célébrés à la Cité du Vatican, également connue sous le nom de Saint-Siège. Puisque le Vatican est un état distinct et ne fait pas partie de l’Italie, une « Nulla Osta » est exigée mais elle est exempte de la légalisation préfecturale italienne. Les mariages célébrés au Vatican seront enregistrés auprès des autorités civiles de l’État et les certificats de mariage seront ensuite délivrés par le bureau de l’état civil de la Cité du Vatican (Ufficio di Stato Civile, Anagrafe e Notariato, Governatorato, Città del Vaticano).

Lorsque les futurs époux sont de confession anglicane, calviniste, épiscopale, luthérienne, presbytérienne, protestante ou quaker, par exemple, nous communiquons avec le ministre du culte approprié.

Une cérémonie célébrée dans une église non catholique doit être accompagnée d’une cérémonie civile.